Si des publicités viennent polluer votre lecture, cliquez sur ce lien à télécharger : Pour Firefox ou Pour chrome
L'urgence environnementale et sociale dans laquelle l'agro-industrie nous a entraînés, nécessite une prise de conscience et un réel changement de nos pratiques. Pour les générations futures, il est important de construire d'autres possibles. Ainsi, en participant à nos campagnes, accompagnez-nous dans un NON aux OGM et un OUI à la biodiversité !

Contact : [email protected] - 06 51 80 31 05
Réunion les 1° vendredi du mois à 18h30.

Articles

Avignon - Parrainez une poule pour 10 €, elle vous le rendra à la douzaine...

11 Mai 2012 - 12:58:09
Carole Morizet a choisi de jouer la carte de l'économie solidaire pour démarrer son élevage de poules pondeuses. Une histoire de reconversion et un retour à la terre de ses ancêtres.

Carole Morizet a choisi de jouer la carte de l'économie solidaire pour démarrer son élevage de poules pondeuses. Une histoire de reconversion et un retour à la terre de ses ancêtres.


La crise a au moins une vertu, celle de faire germer des idées alternatives pour tenter de la contourner. L'expérience de cette Avignonnaise en témoigne. Les vicissitudes de la vie professionnelle l'ont conduite, il y a deux ans, à envisager sérieusement une reconversion. "Avec mon mari, on avait le projet de partir s'installer au Canada mais nous n'avons pas réussi à obtenir un visa. Moi j'avais un camion pizza que j'ai vendu pour prendre un restaurant. Ça n'a pas marché non plus. Dans le même temps, mon mari a perdu son emploi" relate Carole Morizet.


Dans la tourmente, le couple et ses filles se réfugient auprès de ses parents installés dans la maison familiale au coeur de la Ceinture verte d'Avignon. Dans ce petit bout de zone rurale étonnamment préservé entre Rocade et ligne TGV, l'activité agricole se rappelle aux bons souvenirs des citadins et parle à l'ADN de Carole Morizet qui envisage peu à peu un retour à la terre de ses ancêtres paysans.


Le maraîchage lui fait un peu peur physiquement, l'élevage aussi car tuer un animal la rebute, elle qui vient juste de recueillir un mouton et une petite chèvre noire confiés par une famille expropriée. Mais des poules pondeuses "bio"... pourquoi pas ? Elle a sa disposition du terrain plus qu'il n'en faut et un hangar qui ne demandent qu'à accueillir les galinettes. Dans un premier temps, elle envisage un élevage de 700 poules mais se ravise. "Cela m'obligeait à aménager un local de conditionnement et surtout à faire une analyse d'eau qui me coûtait 1 500 ". Carole Morizet revoit son projet à la baisse : 220 poules dans un premier temps.


Souscription "Solidair'oeuf"


Seulement côté finances, ça coince encore. Si elle a pu acheter clôture, perchoirs et pondoirs pour 1 300 €, il lui manquait de quoi acheter ses poules. Elle a alors imaginé une souscription : 10 € par poule en échange de 12 oeufs par mois pendant 6 mois. "En comptant l'oeuf à 35 cts. Ça fait 25 . Tout le monde est gagnant. Moi ça me permet de démarrer mon activité sans passer par les banques et le souscripteur de faire un acte solidaire avec retour sur investissement".

L'argument diffusé par internet a conquis au-delà de ses espérances. Grâce à son entourage mais aussi à un réseau d'associations dans la même démarche comme Foll'Avoine, les souscripteurs ont abondé de la France entière. "J'ai même des gens d'Alsace qui m'ont envoyé leur souscription en faisant don des oeufs aux associations caritatives locales" annonce Carole Morizet.


Toutes les poules n'ont pas encore trouvé leur parrain mais la fermière a passé commande au Couvoir des Cévennes à Ledenon et ces demoiselles sont attendues fin mai en Ceinture Verte. Quant à la production proprement dite, elle pourra commencer dès la mi-juin. Elle sera écoulée exclusivement en vente directe sur les marchés alentours et via l'Amap avignonnaise "Le fenouil à vapeur".


Publié le mardi 08 mai 2012, Nathalie VARIN

Lien permanent vers l'article complet

http://follavoine.sosblog.fr/Follavoine-b1/Avignon-Parrainez-une-poule-pour-10-elle-vous-le-rendra-a-la-douzaine-b1-p59469.htm

Commentaires

Commentaire de: Limacher [ Visiteur ]
Bonjour,
je voudrais savoir ou avoir l'adresse courriel ou le nom du site pour pouvoir m'inscrire, je trouve vraiment que c'est une bonne idée! Merci et mes meilleures salutations.
   03/10/2013 @ 13:35:56

Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)